Le mot du Président

A l'image de son Président Patrice Peix, le BCUS aborde la saison 2015-16 avec beaucoup d'enthousiasme, mais également des projets plein la tête...

L'occasion pour ce passionné de s'adresser à tous, en mettant comme toujours en avant l'idée directrice du club, Le Basket pour Tous!

Patrice, comment se présente cette nouvelle saison pour le BCUS?

Pour moi le BCUS c’est avant tout les personnes qui le compose (dirigeants, arbitres, joueurs, bénévoles...) et qui lui permettent d’exister. Donc tout ce que je souhaite c’est que chacun d’eux trouve au sein du club ce qu’il est venu y chercher. 
Mais avant tout, ce que j’espère, c’est qu’aucun(e) joueur(se) ne se blesse grièvement cette saison. 
Bien entendu, je souhaite un maximum de victoires à toutes les équipes et pourquoi pas des titres et des montées. Mais surtout je fais le vœu que chacun prenne un maximum de plaisir à venir s’entrainer et jouer au Basket.
L'équipe fanion masculine (qui évolue en ERM) semble armée pour réaliser une saison intéressante?
Déjà, l’équipe de la saison dernière était très forte, vu qu’elle a atteint l’objectif qu’elle s’était fixé il y a deux ans : monter et se maintenir en Excellence Régionale. A ma connaissance, cela n’était pas arrivé depuis très très longtemps. Je pense même que la dernière fois que cela s’est produit, la photo d’équipe devait être en noir et blanc. C’est vous dire... 
Le prochain objectif que j’ai fixé à cette équipe est de pérenniser sa présence en Pré-nationale en commençant dès cette saison par un maintien le plus facile possible. Pour cela, il fallait compenser les départs de Morgan et Amaury vers des contrées plus ou moins lointaines. 
C’est chose faite avec le recrutement de Sebastien Labrousse et Yannick Feydel.
Le premier, malgré son jeune âge, nous apportera beaucoup en renforçant notre secteur intérieur et je suis certain qu’il va énormément progresser grâce au temps de jeu dont il bénéficiera à ce niveau.
Le second, va nous apporter toute son expérience à ce niveau (et au dessus) et bien plus encore. En effet, il va également avoir un rôle important dans la vie du groupe, que ce soit sur le terrain ou dans les vestiaires. Il a également commencé a s’investir dans la vie du club en prenant en charge son site internet et sa page Facebook. Il a également plein d’idées pour aider au développement du BCUS...  
L’opportunité se présentant, j’ai également tenu à faire revenir au club Flavien Gallais, le coach qui avait repris l’équipe il y a 3 saisons, avec le succès que l’on sait. Je suis persuadé que c’est l’homme de la situation, que ce soit de par ses qualités d’entraineur et d’homme ou de par l’attachement qu’il a témoigné à cette équipe et au club. Y compris lorsqu'il a du s’expatrier en région parisienne pour raison professionnelle.
Donc avec tout ça vous aurez compris que je suis très optimiste sur la capacité de ce groupe à atteindre son nouvel objectif. Je suis également impatient de voir ce que l’équipe va donner sur le terrain car je pense que c’est la plus forte qu’il y ait jamais eu au club.
Quels vont être les axes forts du club cette saison?
Selon moi, le projet «basket pour tous» résume à lui seul ce qu’est notre club : un club pas comme les autres, avec des valeurs bien à lui qui vont bien au delà du sport. Lorsque Romain Mondoly me l’a présenté, j’ai tout de suite été emballé et je lui ai apporté tout mon soutien. Mais c’est bien à lui et à Romain Vallat que l’on doit cette belle réussite. 
L’une des images que je retiendrais de la saison dernière, c’est les regards et les sourires sur le visage de ces gamins la première fois que je les ai rencontré.
Si la saison dernière fut celle du démarrage de ce projet, la prochaine sera celle de son développement. Je sais déjà que les deux Romains ont des contacts avancés auprès d’autres établissements que celui d’Eyjeaux. A terme, mon souhait est de faire se rencontrer les jeunes handicapés mentaux légers qui participent à ce projet et de jeunes licenciés du club.
Les autres axes forts du club pour cette saison qui débute seront de pérenniser les nombreuses actions mises en oeuvre la saison dernière. 
Concernant l’Ecole de MiniBasket, elle va officiellement être labellisée par le Comité de la Haute-Vienne dans les prochains jours. Nous allons donc mettre en oeuvre les actions prévues au cahier des charges de ce label afin de mériter le maintien de celui-ci au fil des saisons.
Le dispositif «Basket au Lycée» est également reconduit en partenariat avec le Lycée Bernard Palissy et le FCL Feytiat avec l’objectif avoué (et partagé) d’obtenir pour l’année scolaire 2016-2017 la création d’une section sportive au lycée qui serait portée par les 2 clubs.
L’école d’arbitrage va elle aussi redémarrer avec pour objectif son classement en école de niveau 2. 
Et nous continueront à intervenir lors des Activités Périscolaires mises en place à l’école primaire de Saint-Léonard (voire dans d’autres écoles si l’occasion se présente).
Pour parvenir à atteindre ces nombreux objectifs nous pourront compter sur 2 (voire 3) Services Civiques qui vont avoir un rôle important à jouer dans le développement de notre club, comme ont su le faire Arthur et Marion lors des deux saisons précédentes.