Souvenirs de miaulétous

Les SG2 (D1SEM) font une belle saison (3èmes ex aequo en Pré-Régionale avec 10 vitoires pour 6 défaites) et ce regain de forme correspond avec les retours de Laurent Roulier (coach), Romain Mondoly et Nico Raboux. Rencontre avec 3 amis qui ont retrouvé le chemin des parquets cette saison.

Qu'est-ce qui vous a poussé à reprendre les baskets cette saison?
Laurent
Une des raisons qui m'a poussé à reprendre, c'est que je restais avec une frustration de n'avoir pu m'investir comme je le voulais avec l'équipe première (R1SEM, l'équipe Seniors garçons qui évolue en Pré-Nationale) comme assistant de Flavien car je manquais de temps à l'époque.
Ensuite, le fait de retrouver un groupe avec des jeunes que j'avais eus en Minimes me plaisait et je savais que Nicolas craquerait et reprendrait une licence. J'espérais que certains anciens comme Romain, Christo, voire Paulin seraient tentés aussi et puis le président m'avait assuré que ceux que je ne connaissais pas adhèreraient à mes entraînements.
Nico
Mon envie de reprendre cette saison est venue de plusieurs choses.
La première est ma relation avec Laurent, que ce soit sur le terrain ou dans la vie de tous les jours, elle me donne envie de partager des choses avec lui (profite Laurent, je te fais des compliments !). Ensuite, le fait de savoir que si je reprennais, j'avais de grandes chances d'enroler certains de mes anciens coéquipiers comme Christo ou Romain avec qui j'ai passé de très bonnes saisons par le passé.
La dernière chose a été l'accueil de la famille Boy-Bonnefoi. Les 3 frangins, que je ne connaissais pas ou très peu avant, m'ont fait sentir qu'ils étaient prêts à m'accueillir dans l'équipe et m'ont présenté une philosophie d'équipe qui me correspond.
Romain
Je n'ai repris qu'en cours de saison. Après 1 an et demi sans basket j'avais besoin de retrouver le terrain. J'avais mis entre parenthèses le côté joueur car à une période je n'avais plus la même flamme pour jouer, je venais presque par habitude mais sans y trouver mon compte. J'ai aussi voulu me tourner vers le coaching.
Après ce laps de temps j'avais des fourmis dans les jambes, ça me manquait beaucoup. Fonctionnant beaucoup à l'humain, j'ai accepté avec plaisir la proposition de Laurent. C'était mon coach quand on a commencé à jouer en Seniors alors que nous étions cadets.
Avec David Laurent, ils ont été mes mentors dans ma construction de joueur et d'homme. J'ai beaucoup progressé avec eux. Au fil des années, Laurent est devenu plus qu'un coach et pour reprendre c'était l'endroit idéal.
Je descends de quelques niveaux mais je retrouve du plaisir. Pour Nico c'est la même chose. On se connaît depuis mes premières années Seniors. On a joué ensemble pour la première fois sur un tournoi à Saint-Léo et depuis on ne s'est jamais vraiment quitté. Ça fait peut-être cliché mais c'est sûrement le grand frère que je n'ai pas eu. Sur le terrain ça colle car on se connaît bien. Nico n'hésite pas à dire franchement ce qu'il pense et ça me plaît car au moins on avance vite et souvent bien. A son contact aussi j'ai pu progresser. Grâce à ses conseils ou.... ses coudes dans la tête !!! En dehors c'est pareil, on partage de bons moments ensemble (question branlée sur 2k il s'y connaît ^^) Pour moi, c'était une évidence de revenir avec eux.

Quels sont vos meilleurs souvenirs basket?
Nico
Des souvenirs baskets y en a plein depuis 30 ans que je joue mais j'en ai 3 qui me viennent comme ça.
Le premier, lors de mes années Cadets au Limoges Basket Club où je jouais avec des copains avec qui j'étais également au lycée et avec qui je prenais un plaisir énorme à jouer.
Le deuxième, à St Léo, est un shoot à 3 points contre les PTT où je respecte les consignes à la lettre puisque je suis censé plonger sous le cercle et me retrouve à 9m à tirer pour la gagne et un ballon qui met un temps pas possible à rentrer!
Après, le dernier n'est pas sur le terrain mais plutôt juste après une montée acquise suite à une victoire à Bonnat et une traversée de terrain en tenue d'Adam de la part de Laurent !!
Romain
Pour mes souvenirs basket j'en ai aussi plusieurs. Celui des mes années Minimes à Bourganeuf en Creuse. Nous avions une équipe spéciale : on venait véritablement des quatre coins du globe (Brésil, Turquie, Pays-Bas...) et ça nous a soudé en un véritable groupe de potes. On a terminé champions de la Creuse et c'était une super année. Ces gars me manquent.
Ensuite je ne peux pas oublier mes années Cadets à St Léo. Je suis arrivé pour ma deuxième année et j'ai découvert un groupe qui fait encore les beaux jours du Club. Avec notamment Paulin, Flavien, Serbe et Mathieu, on a partagé des moments de sport et de vie de groupe très fort. David était exigent mais on aimait ça et on n'avait qu'une envie, c'était de chatouiller le CSP et les PTT. Je suis fier d'avoir partagé ces années avec eux, jusqu'à se retrouver en Pré-Nationale avec ces mêmes joueurs et amis. Enfin je vais faire écho à Nico en parlant d'un match à Aubusson où l'on gagne sur un tir au buzzer de l'autre Nico. C'est toujours spécial de jouer contre eux et le match avait été pénible. Sur une remise en jeu avec 1 seconde à jouer à peine, il nous rentre LE TIR sur un Turnaround Jump Shot. C'était fou ! En fait, je crois que l'aventure de la Départemantalé à la Pré-Nationale avec Saint-Léo c'est quelque chose qui va me marquer.
Nico à laurent
D'où viennent tes amours pour les jeux (en général et pas que basket) et pour les balades fesses à l'air qui sont d'ailleurs assez souvent liés?
Laurent
Pour le jeu, je crois que c'est dans mes gènes. Héritage familial (mes parents) exacerbé par l'esprit de compétition avec tonton Bruno que tu connais bien... Une réunion de famille ou entre amis doit être l'occasion de jouer (à en être casse-pieds je le sais). Ensuite le jeu à pour moi des vertus, outre la fraternité: le goût de la victoire, le respect de la règle et de l'adversaire, le développement de l'intellect car tout jeu a sa part de stratégie. Tu peux avouer que grâce au jeu on s'en est payé des tranches de vie: le risk avec monsieur Brun qui explose en plein vol, les chambres sur les week-ends sans enfants qui se jouent à un jeu original, les parties de pétanque où Serge nous saoule....
Le jeu se retrouve dans mes entraînements ou dans ma classe, c'est plus drôle et plus stimulant...

Quels objectifs avez-vous cette saison?
Laurent
L'objectif premier était humain. Faire en sorte que ce groupe avec différents niveaux de basket puisse prendre plaisir lors des entraînements et des matchs.
Que chacun y trouve son compte et que chacun ait un temps de jeu minimum pour lui permettre de prendre du plaisir et progresser.
Ensuite sportivement, le maintien au minimum.
Ensuite, quand tu te retrouves dans les cinq premiers, eh bien tu te prends au jeu mais on ne calcule pas.
Malgré la raclée prise à Oradour on a une fin de saison sympa à jouer. La coupe peut être un bel objectif à avoir.
Ensuite, pour la formation, j espère apprendre encore à mes joueurs des valeurs et quelques points tactiques ou techniques. Même si niveau technique j'ai une formation de cycliste: le basket je ne l'ai débuté qu'à 20 ans.
Il faut que nos jeunes puissent apprendre en SG2 et visent l'équipe première. Je pense à Guillaume où àJeff qui a fait son premier match en Senior avec nous ce week-end.
Nico
Le principal est bien sûr de s'amuser et de jouer. Ensuite, le maintien était l'objectif de départ mais il a été rapidement acquis et maintenant on peut prendre les matchs les uns après les autres et voir tranquillement ce que ça donne. Et un gros parcours en coupe voire une finale contre Oradour pourrait être un objectif pour la fin de saison et faire voir que la raclée d'hier ne reflète pas le niveau de l'équipe.
Romain
Les objectifs sont fixés par notre coach. L'important ce sont les 3 points et de prendre les matchs les uns après les autres (j'ai toujours rêvé de dire ça ).
Plus sérieusement, étant arrivé en pleine saison j'irai là où le groupe veut aller. J'ai ce côté compétiteur qui veut jouer le titre bien sûr, ça me vient de mes années Pré-Nationale et Cadets. Mais l'important c'est d'abord de trouver un groupe et de jouer ensemble. Ce que l'on fait bien quand on est au complet. Anciens, jeunes, expérimentés ou pas, on partage tous l'envie d'être sur un terrain de basket ensemble.
Pour la formation, bien sûr c'est important. Cette année c'est la première fois que je me retrouve à être un "ancien avec de l'expérience". J'essaye d'apporter ce que j'ai appris tactiquement ou techniquement. Avec Nico on est les relais de Lolo sur le terrain car on connaît ses valeurs et sa mentalité. Avec ma casquette de coach j'ai un œil particulier sur les plus jeunes. J'ai coaché Robin, Martial et un peu Guillaume en Juniors il y a quelques années. Mon passage au LABC avec un groupe de Pré-Nationale de 20 ans de moyenne d'âge marque bien ma mentalité. On a besoin des jeunes pour les années à venir et si je peux les aider c'est avec plaisir. Et ils peuvent venir me voir sans problème.
Avez-vous des souvenirs les uns avec les autres?
Laurent sur Nico
Son premier match à St Léo où il est maladroit et beaucoup trop nerveux ...mais tout le monde se dit "qu'est-ce qu'il va nous apporter ce joueur". Un second à Laguenne où pour la première fois de notre carrière on s'arrête au milieu du terrain, on se regarde en même temps pour se dire que c'est pas la peine d'aller au rebond, car Alan Brun allait nous mettre son dixième trois points du match.
Laurent sur Romain
Pour Romain, quand on se tombe dans les bras lorsque je coache mon dernier match en promo à St Léo avant de passer la main à Flavien. La sérénité que j'avais avec lui sur le terrain, prêt à tout donner pour le reste de l'équipe.
Romain sur Laurent
Un souvenir avec Laurent et je le lui ai rappelé il n'y a pas longtemps : un jour après un entraînement il m'a ramené à la maison et sur le chemin, il m'explique que si je continue à bosser je peux devenir un joueur de Pré-Nationale. On était encore en Départemantale je crois et j'ai toujours eu cette phrase en tête. Quelques années plus tard, j'ai joué en Pré-Nationale et j'ai même eu l'occasion d'affronter des joueurs de N3-N2 et joué avec des espoirs de Pro A.
Nico sur Romain
Je le lui répète depuis des années... LES LANCERS !!!
Romain sur  Nico
Nico c'est "une formalité" aux Lancers. Une mentalité qui nous a poussé à toujours faire mieux ! Son côté lituanien ^^
Un souvenir avec Nico : y'en a tellement ! En match, son tir aux PTT forcément. Mais sinon mes entraînements à jouer intérieur avec lui, Flavien ou même Mika. Avec mon petit mètre 83, face à eux, à prendre des coups.

Merci à vous trois et bonne fin de saison !