flavien gallais et yannick feydel une amitié sur et en dehors des parquets

Article du Populaire paru le 11/06/2019

Flavien Gallais est entraîneur de l’équipe fanion du BCUS Saint-Léonard qui évolue en Prénationale masculine. Yannick Feydel en est le capitaine. Une vraie amitié unit les deux hommes.
Lorsque Flavien Gallais arrive en Limousin, il prend une licence au FCL Feytiat. C’est la saison 2008-2009. Yannick Feydel, lui, joue en équipe première depuis cinq saisons. Au départ, tous deux évoluent en Excellence Région (Prénationale), mais rapidement Flavien décide de raccrocher les baskets pour prendre la casquette de coach.
« On est passé d’une relation de coéquipiers, à une relation coach et joueur, tout naturellement, et l’amitié a perduré », se souvient Flavien. Pour Yannick, « la transition s’est faite très simplement. Chacun connaissait son rôle et le plus souvent j’étais à l’écoute de ce qu’il me disait… (rires) ».

Aux premiers jours de l'’entente Panazol-Feytiat

Par la suite, Flavien prend les rênes de l’équipe de Panazol en excellence régionale, Yannick joue toujours à Feytiat, mais l’idée d’un rapprochement des deux clubs commence à faire son chemin. « On sortait d’une saison un peu éprouvante, en sous-effectif, on ne savait pas trop où on allait. Des joueurs étaient sur le départ. Flavien me parlait souvent de la nécessité de faire une entente… », raconte Yannick. « On devait descendre sportivement, mais comme Feytiat n’était pas sûr de repartir, par soucis d’effectif, c’était une solution qui arrangeait tout le monde », rétorque Flavien.

« Au départ c’était un peu bizarre, car nous n’étions que deux Feytiacois dans l’équipe, Hervé Adjayi et moi ! Il n’y avait plus d’équipe », explique Yannick.
L’entente a progressé chaque année, puis est devenue « Union ». Et aujourd’hui, la CTC (Coopération Territoriale de Clubs) truste les premières places de sa poule en Nationale 3.
Lorsque Flavien quitte Panazol-Feytiat c’est pour relever un nouveau défi au BCUS Saint-Léonard alors en Promotion Régionale (R2). La saison suivante, Thomas Girard, Romain Vallat et Mikael Rosique, trois leaders confirmés, viennent aider le club à monter en Excellence régionale, sous la houlette de Nicolas Dussartre, Flavien quittant la région pour raisons professionnelles.
Une saison après son retour, Flavien appelle Yannick pour lui proposer de le rejoindre.  Ce dernier, un peu en bout de course à Panazol-Feytiat, a perdu le plaisir du jeu, et le rejoint avec plaisir !
 

Nouveau challenge 

À l’époque, Flavien travaillait sur Évry, et il demande à Yannick et Romain Vallat de prendre en charge l’entraînement du mercredi. C’était une situation surprenante, surtout pour Yannick qui venait d’arriver au club. Mais cette collaboration a renforcé leurs liens ! Aujourd’hui les deux amis participent à la progression constante du club, qui termine 4e, 2e et 3e sur les trois dernières saisons, avec en exergue, une finale de playoffs perdue face à l’ASPTT Limoges.
« Nous progressons chaque saison, c’est une vraie satisfaction. Aujourd’hui les équipes nous respectent et savent que venir gagner chez nous n’est pas facile », analyse Flavien.  « C’est déjà une belle fierté d’avoir réussi à stabiliser l’équipe à ce niveau-là, nous espérons continuer notre progression la saison prochaine, et tant que le coach ne voudra pas se débarrasser de moi, je continuerai si le corps le permet », conclut Yannick.