St Léo enchaîne à domicile face à aixe sur Vienne

St Léo et Aixe se connaissent bien. C'est la troisième fois que ces deux équipes se rencontrent cette saison.
Les joueurs de Flavien Gallais se sont imposés les deux premières fois (77-63 en championnat et 98-83 en coupe du sud ouest) et s'il compte bien s'imposer de nouveau aujourd'hui, c'est sans compter sur la hargne de cette jeune équipe aixoise (aucun joueur à plus de 25 ans).
 
Les locaux rentrent bien dans le match et mène rapidement 5-0 au bout de 30 secondes. Portés par un Rayan Bordin très inspiré, les visiteurs recollent et passent en tête (13-9, 3e minute). L'adresse Aixoise est redoutable et les visiteurs sont devant dans ce premier quart-temps. St Léo égalise à 21 partout, mais le dernier mot du 1er quart-temps reviendra à Rayan Bordin (16 points dans ce quart-temps dont 4 tirs à 3 points) avec un tir à 3 points à 9 mètres au buzzer!!
 
La seconde période repart sur un rythme agréable, chaque équipe se rendant coups pour coups. L'adresse extérieure des visiteurs est toujours présente et Maxime Janoux s'en donne à coeur joie avec 3 tir primés durant la période. St Léo alterne le jeu intérieur et extérieur et à la pause, Aixe est toujours devant d'un point, 41-40.
 
St Léo reprend le contrôle de la partie dans le troisième acte. La balle circule et l'alternance jeu intérieur et extérieur porte ses fruits. 8 joueurs différents marquent durant cette période pour St Léonard.
Les miaulétous sont devant mais Aixe n'est pas décroché. A 10 minutes du terme, le BCUS mène 64-58.
 
Les locaux ont l'emprise sur le match et ne la lacheront plus. Les défenses prennent le pas sur les attaques et St Léo peut dérouler jusqu'au coup de sifflet final.
Aixe tentera le tout pour le tout dans les dernières minutes et malgré deux nouveaux tirs primés pour conclure la partie, devra s'incliner 76-71.
 
Victoire donc pour les troupes du président Peix face à une belle équipe d'Aixe, qui conforte leur troisième place, avant un déplacement ô combien périlleux à Bergerac le week end prochain.

 

Le BCUS s'incline contre plus fort

Le championnat de Pré nationale reprenait ses droits le week end dernier avec une affiche entre St Léo, troisième qui recevait Landouge, solide second du championnat.
 
Landouge rentre parfaitement dans le match, profitant d'une grande maladresse des locaux. Ils prennent rapidement les commandes (6-0 2ème minute) 
 
Les visiteurs alternent le jeu intérieur et extérieur avec une efficacité redoutable, et en face, Léonard porte seul son équipe en ce début de match inscrivant les 6 premiers points de son équipe (12-6, 6ème minute).
Les rentrées de Benjamin et Pierre vont faire du bien aux locaux mais le dernier mot de ce premier quart-temps reviendra à Julien Obough Fegue, l'intérieur des banlieusards. A la fin du premier quart-temps Landouge mène 18-12.
Un sursault d'orgeil permet aux miaulétous de revenir à hauteur de Landouge (20 partout 13ème) mais l'expérience des joueurs majeurs de Landouge, abonnés de longue date des rendez-vous de N3 , N2 ou du championnat espoir fera la différence. Florent Chabasse et Mathieu Delmond s'occupant du scoring en attaque avec respectivement 10 et 12 points dans ce second quart-temps et Julien Obough Fegue s'occupant d'annihiler les attaques adverses.
L'efficacité des visiteurs est impressionnante, et malgré l'activité de Pierre (9 points sur la période) ils remportent ce deuxième quart-temps 35-18.
 
Le BCUS est sonné mais tente de repartir de l'avant au retour des citrons. Benjamin donne le ton et inscrit les 7 premiers points de son équipe. Le visage des locaux est différent de celui affiché en première période.
Les défenses prennent le pas sur les attaques et St Léo remporte la troisième manche (45-67, 30è).
 Sursaut d'orgeuil des troupes de Flavien Gallais mais la messe était déjà dite. Les deux équipes font jeu égal dans la première moitié du dernier quart, et le coach locaux en profitera pour donner du temps de jeu et de l'expérience à son jeune meneur Louis.
Les cadres de Landouge poursuivent leur marche en avant et ne lèvent pas le pied dans les dernières minutes. Au coup de sifflet final Landouge s'impose 88-58 porté par un cinq de haut niveau.
 
L'année débute mal pour le BCUS qui doit impérativement relever la tête et espérer le retour des blessés rapidement, car une autre grosse écurie viendra rendre visite le week-end prochain au gymnase municipal, l'AS PTT, leader du championnat.
 
(image d'archives)
 

Le BCUS s'impose après prolongations

Flavien Gallais, le sait, gagner à Couzeix n'est jamais simple.
 
Ses craintes se sont une nouvelle fois vérifiées et il a fallu 45 minutes aux rouge et noir pour venir à bout des couzeixois.
L'entame de match est disputée et chaque équipe se rend coups pour coups (11-11, 5e). Néanmoins Couzeix parvient sous l'impulsion d'Adrien Rochais (7 points consécutifs), à créer un premier écart à la fin du premier quart-temps, qu'ils remportent 22-17.
 
Le second quart-temps repart sur les mêmes bases avec deux équipes faisant jeu égal. Couzeix reste en tête et parvient à résister aux assauts des visiteurs portés par un duo Léonard - Benjamin (13 points dans le quart-temps) des grands jours. A la pause, Couzeix mène 45-40.
 
Le match s'emballe dans le 3ème acte. Le BCUS démarre fort et, sous l'impulsion de Sébastien et Martial, inflige un 11-3 en 3 minutes. Couzeix fait le dos rond répond à son tour par un 10-2. Chaque équipe à ses temps fort et à la fin de la troisième manche, le score est 60 à 57 pour Couzeix.

L'ambiance et l'adversité monte d'un cran dans le dernier quart.
Aucune équipe ne veut lâcher du terrain.
St Léonard est appliqué. L'équipe de Flavien repasse en tête et va même compter 10 points d'avance à 5 minutes du terme (72-62 35e). Mais Couzeix ne voulait pas rendre les armes. Portée par un bruyant public, les locaux vont trouver les ressources pour infliger un 12-2 et revenir à égalité.
Sur la dernière action, Couzeix temporise et tire à 3 points à 7 secondes du coup de sifflet final, le rebond est miaulétous et les visiteurs partent en contre attaque mais le shoot de Yannick au buzzer ne rentrera pas! 
Après une grosse partie les deux équipes repartent pour 5 minutes de rab.
 
En prolongation, la fatigue commence à se faire sentir chez les locaux qui vont laisser s'échapper la victoire après avoir disputé une superbe partie.
 
St Léo s'impose au final 82-76 après un match âprement disputé. De quoi passer les fêtes au chaud, juste derrière les deux cadors de la poule, Landouge et l'ASPTT... que les troupes du président PEIX affronteront à la rentrée.
 
Bonnes fêtes à tous

(photo d'archives)
 

Le BCUS au bout du suspense

Ce match, Flavien et ses joueurs avaient bien du mal à l'appréhender tant dû fait de l'inconnu entourant cette équipe périgourdine, que des absences conjuguées de Flavien, Benjamin et Lukasz.
C'est donc une équipe rajeunie et remaniée, avec le retour de Louis (18 ans) et l'arrivée dans le groupe de Jeff (19 ans) qui s'est présentée dans la belle salle du gymnase Clos Chassaing.
 
Pas de round d'observation en début de match, l'AOL démarre tambour battant et oblige Flavien Gallais à prendre un temps mort au bout de 30 secondes (0-5).
Les idées étant remises en place par le coach, les visiteurs rentrent donc dans la partie mais font face au jeu débridé et à l'adresse des locaux qui termineront le premier acte par 5 tirs primés de suite! Léo sonne la révolte, bien aidé par un Seb inspiré et permettent aux BCUS de finir le premier acte à 6 points (31 - 25 AOL).
 
Léo continue de porter son équipe en  début de deuxième quart-temps, répondant coups pour coups à Remi Gagnard, meneur adverse, ancien joueur de Panazol, d'une adresse chirurgicale à trois points. Le scénario offensif se poursuit et à la pause, l'AOL mène 51 - 44.
A la pause, l'AOL a inscrit 9 tirs primés, preuve de son adresse redoutable.
 
St Léo rentre parfaitement dans le troisième quart, et revient à hauteur de Périgueux. Les défenses prennent le pas sur les attaques. Cependant, joie de courte durée pour les visiteurs puisque Mauthieu Menelec prend les choses en main en scorant 7 points de suite pour permettre à son équipe de reprendre neuf points d'avance. A 10 minutes du terme, le score est de 66 à 57 pour Périgueux.
 
St Léo exécute ses attaques et sans s'affoler grignotte son retard. L'adresse des locaux commence à défaillir, et une fin de match à suspense se profile. Les miaulétous alternent le jeu intérieur et extérieur. Sébastien est d'une adresse redoutable aux lancers franc et permet aux siens de revenir à égalité sans pour autant parvenir à passer devant. A 26 secondes de la fin, le score est de 75 partout. Le meneur de Périgueux, très remuant ce soir, conserve la balle, puis fixe la défense et passe la balle à son coéquipier qui prend un tir à 3 secondes du coup de sifflet final. Le shoot est raté, St Léo récupère la balle mais l'horloge des "24" retentit, à 1 sec de la sirène. Flavien en profite pour demander un temps mort. Mais le shoot de Sébastien au buzzer tombera sur le cercle également. Prolongations!
Le nombreux public sent le vent tourner et donne de la voix pour porter son équipe mais St Léo rentre mieux dans cette prolongation. Les miaulétous sont devant mais l'AOL recolle à chaque fois.
Grâce à un lancer de Sébastien, le BCUS est devant d'un point 84-83, à 20 secondes du terme.
Dernière action pour l'AOL qui gèle la balle et tente un tir lointain, le shoot fait "gamelle" mais dans la confusion du rebond, un joueur de Périgueux parvient à effectuer une claquette. Dedans!
Périgueux passe devant à 2,2 secondes de la fin!
Temps mort immédiatement demandé par Flavien Gallais.
La tension est à son comble, mais c'est bien à Sébastien Labrousse, qui aura régné sur la fin de match, d'avoir le dernier mot, avec un hook main gauche au buzzer!
Victoire 86 - 85! Quel match!
(photo d'archives)
 
 

Le bcus s'impose à Aixe sur Vienne

Flavien se méfiait de ce déplacement à Aixe sur Vienne
Certes les verts n'avaient toujours pas connu le succès en championnat (0v-2d), mais ces résultats sont à mettre en perspective dans la mesure ou ils ont repoussé l'ASPTT Limoges et Landouge dans leurs derniers retranchements.
C'est donc ambitieux de leurs deux premiers succès mais concentrés que les troupes du Président Peix se présentaient à Aixe.
 
Dans ce premier quart-temps rythmé, St Léo pensent faire un premier break (10-17, 6e minute) mais Aixe réagit et revient au score. Le secteur intérieur miaulétous est dominant et Aixe répond par la vitesse de sa traction arrière Hérault Giraud. A la fin du premier acte, le score est de 17 à 21.
Le second quart commence bien pour les visiteurs qui repartent sur une série avec un 9-2 sur 3 minutes. Le ballon circule bien, l'alternance jeu intérieur-extérieur fonctionne.  Aixe fait le dos rond et parvient encore à revenir dans la partie en provoquant bon nombre de fautes chez les visiteurs.
A la pause, le score est de 38 à 33 pour les coéquipiers de Lukasz Rybak, très actif comme à son habitude.
 
Dans ce troisième acte, les consignes du coach portent leurs fruits et St Léo  entame cette période tambour battant en infligeant un 13-0 aux joueurs locaux en 4 minutes, grâce à une belle adresse extérieure. Aixe réagit, porté par un bon passage de Gasiorkiewicz, mais les rouge et noir imposent leur jeu, et remportent cette manche 22-10. A 10 minutes du terme, le score est de 60 à 43 pour St Léo.
 
Aixe n'abdique pas et tente d'emballer la partie pour revenir au score. Zakaryan et Janoux (très adroit ce soir), y vont de leurs shoots longue distance, mais les intérieurs adverses répondent du tac-o-tac. Ce dernier quart-temps est très haché mais se déroule dans un bon état d'esprit, ce qui le rend agréable à suivre.
Au coup de sifflet final, St Léonard s'impose finalement de 14 points, 77-63.
 
Si le coach aixois était mécontent de cette nouvelle défaite, il savait également qu'il avait rencontré trois "gros" et qu'avec cet état d'esprit et cette combativité, les victoires allaient finir à n'en pas douter par venir.
Victoire donc méritée pour le BCUS qui aura mené de bout en bout mais Aixe aura porposé une solide prestation.
 
Ces deux équipes vont se retrouver très vite, puisqu'elles seront de nouveau opposées à Aixe, en Super Coupe du Sud Ouest le 26 Octobre.

(photo d'archives)
 

L'équipe pnm se fait peur en fin de match mais s'impose

La préparation étant terminée, les choses sérieuses ont commencé ce week end pour les joueurs de Flavien Gallais, avec un déplacement "piège" dans la salle toujours très compliquée du CCS de Tulle.
L'entame de match est très bonne pour les visiteurs, qui imposent leur rythme, et LoÏc Couderchon est obligé de prendre un temps mort pour stopper l'hémoragie (7-19, 7ème minute). Le temps mort n'aura pas l'effet escompté pour les tullistes qui subissent les offensives adverses. A la fin du premier quart, le score est de 29 à 9 pour le BCUS.
 
Les consignes du coach tulliste porteront leurs fruits et les locaux entament le second quart temps pied au plancher et infligent un 14-5 au BCUS, grâce à une belle adresse longue distance. Les miaulétous réagiront néanmoins en fin de quart-temps.
Aux citrons, le score est de 44 à 29 pour les visiteurs.
 
Le troisième quart-temps sera la copie parfaite du second, avec les joueurs de l'UST qui emballent la partie pour tenter de recoller au score, mais le BCUS, ne flanche pas. Chaque équipe à ses temps forts et faibles et à la fin du troisième quart-temps, les visiteurs mènent de 22 points (66-44).
 
Si l'on pouvait imaginer que les visiteurs allaient s'imposer relativement facilement, c'était sans compter sur cette jeune et courageuse équipe tulliste, portée par un CCS qui remplissait bien son rôle de 6ème homme.
Tulle accélère sous l'impulsion de Farges (16 points dans le quart-temps) et les visiteurs reculent. Malgré tous leurs efforts et un dernier acte remporté 32-14, l'US Tulle ne reviendra pas malgré un dernier tir à 3 points de Richard à quelques secondes du buzzer final.
Score final 80-76 en faveur du BCUS.
Même si tout est bien loin d'être parfait, le résultat est là et le BCUS se sort d'un match piège et lance bien sa saison.
A confirmer dès la semaine prochaine pour la première à domicile, avec la réception de St Pantaléon.
 
(photo d'archive)